HYPER-SOUPE : ÉPISODE N°1- du 09 MAI 2015 (J+2334 après le vote négatif fondateur)

    Sous ce titre original d’ « Hyper-soupe », nous reprenons dans une forme renouvelée le travail de comparaison entre Auxonne et Champagnole, entamé dès juin 2012 dans notre article « La Saône prend sa source au Mont-Rivel ». Travail qui se révèle, au bout du compte, très instructif.

   Très instructif mais certainement pas à l’avantage de la municipalité auxonnaise !  Dans un précédent article, nous avions déjà souligné les contrastes entre les modalités de décision relatives à chacune des deux villes jumelles, toutes deux championnes potentielles en matière de densité commerciale en grandes surfaces alimentaires. D’où notre titre « Hyper-soupe » !

VIES PARALLÈLES (1) : DEUX VILLES ET LEURS MAIRES - du 10 AVRIL 2015

      En résumé, pour Champagnole, un processus normal de décision, obtenu par les votes cohérents d’élus municipaux et communautaires, même si l’on peut être en désaccord avec les décisions prises. À Auxonne, un vote-croupion négatif biaisé émis par la seule majorité lors de la séance surréaliste du Conseil municipal du 17 décembre 2008, et pour finir un maire d’Auxonne très discret faisant affaire avec le promoteur en « cavalier seul », au nez et à la barbe d’une Communauté de Communes s’estimant « trahie » (Le Bien public  du 8 avril 2009).

      Voilà un parallèle déjà saisissant ! Il ne va pourtant pas s’arrêter là ! Ce n’est pas tout !  Une recherche plus approfondie concernant Champagnole vient de nous amener à découvrir qu’à la différence de ceux d’Auxonne, les conseillers municipaux de Champagnole avaient été clairement informés, avant le vote, des données du projet du Groupe Leclerc (et des autres enseignes postulantes) lors d’une réunion de travail du Conseil municipal en présence des représentants des enseignes. Qui plus est, le procès-verbal de cette réunion est en ligne ! Et sa lecture se révèle passionnante ! Oui, passionnante, Messieurs les « passionnés » ! Son commentaire nourrira d’ailleurs nos articles à venir d’« Hyper-soupe ».

        Rappelons qu’à Auxonne on avait préféré mettre la charrue avant les bœufs et que ce n’est que le 23 avril 2009, donc après le vote négatif fondateur et son retournement dans la « discrétion » que le maire d’Auxonne, assisté  d’un représentant du Groupe Leclerc,  avait présenté après coup aux élus le projet déjà concrétisé dans une réunion non ouverte au public, non relatée dans la presse locale et dont nous serions curieux de lire le compte-rendu s’il existe !

     Pour plus de détails, consulter :

UN « CHARMOY POUR LES MULES » : CHANTECLER n° 14 - du 16 MARS 2015

    Notre « Charmoy pour les mules » pouvant cependant paraître aride aux amateurs de libre expression dans la bonne humeur, nous avons décidé de leur proposer notre petit feuilleton cinématographico-alimentaire « Hyper-soupe », présentant sous une forme originale, renouvelée et synthétique, nos dernières conclusions relatives à notre étude comparative Auxonne/Champagnole. À travers cette superproduction gastronomique, nos fidèles lecteurs/trices pourront juger par eux-mêmes, à la veille de la réunion des deux vieilles provinces devenues régions, de l’écart manifeste entre recettes bourguignonnes et recettes comtoises en matière d’« Hyper-soupe »….

     Claudi vous offre dès aujourd’hui, le titre et le générique.

    À bientôt pour la suite !

 HYPER-SOUPE : ÉPISODE N°1- du 09 MAI 2015 (J+2334 après le vote négatif fondateur)

 C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 09 mai 2015  (J+2334 après le vote négatif fondateur)

Retour à l'accueil