LE CHARMOY, LIEU PROCHAIN D’UNE PERFORMANCE DU NOUVELLISME DE L’ENROBÉ ? - du 30 NOVEMBRE 2015 (J+2539 après le vote négatif fondateur)

Dans notre précédent article, en réaction au dixième accrochage dans cette galerie, qu’il sera bientôt convenu d’appeler la « Galerie du Chantier du Charmoy », nous écrivions : « Le Bien Public de ce matin [28 novembre] nous présente le cliché artistique d’un « parking flambant neuf ». Serions-nous entrés, avec ce dixième scoop en moins d’un mois et demi, dans l’ère du nouvellisme du parking ? »

Et, modestie mise à part, nous étions bien inspirés ! Cette inspiration, jointe à un travail approfondi de bibliographie, nous conduisent aujourd’hui à confirmer la valeur sculpturale d’une matière sans charme (mais non sans Charmoy) et dont seul le regard visionnaire d’un artiste était capable de découvrir l’intérêt esthétique : l’enrobé pour parking d’hypermarchés !

Non, en dépit des « libations chaotiques » qu’un ingénieur-artiste nous impute libéralement dans son magistral « Zinzin sur le radis monumental », nous ne délirons pas !

Cette incursion sur le terrain de l’enrobé d’art, nous ne la faisons pas à la légère, mais sous le contrôle de critiques d’art internationaux. L’un d’eux, Damien SAUSSET, écrit justement à propos de Bernar Venet, « peintre du goudron », auteur de performances, et sculpteur connu et reconnu :

« C'est la découverte aux abords de la place Masséna (avenue Albert 1er) à Nice d'un tas de gravier mélangé à du goudron qui inspire à Venet l'idée de se faire photographier dans ce contexte qui lui est familier, comme s'il s'agissait d'une performance éphémère. Il prend conscience ce jour-là de la relation évidente qui existe entre les peintures goudron qu'il réalise dans son atelier et ce tas de gravier imbibé de goudron auquel il pourrait attribuer le statut de sculpture ».

(Cité dans l’ouvrage : GOLDBERG Rose Lee, PEDRINI Enrico et SAUSSET Damien (dir.), Bernar Venet : Performances, etc. 1961-2006, Milan, Editions Charta, 2006, ISBN 88-8158-599 p. 108)

« tas de gravier imbibé de goudron auquel il pourrait attribuer le statut de sculpture », nous y sommes ! Les yeux dessillés par l’étude de Damien SAUSSET sur Bernar VENET nous comprenons mieux à présent le sens d’une citation apparemment sibylline faisant référence à une « sculpture du futur commercial » de notre ville :

« Sur un autre azimut, à l'extrémité du boulevard Pasteur apparaissent les formes stigmatisées du quartier Bonaparte. En projetant le regard derrière soit, la rue Emile Gruet persiste à présenter l'allégresse du passé. Puis enfin, la rue du Colonel Redoutey en direction de Dole sculpte le futur commercial ». (NOTIN N°3, numéro de 2010/2011, page 12)

Le texte magistral et visionnaire, d’où est tirée cette citation, a été récemment et à juste titre republié sur le blog d’un artiste multicarte. Un compteur frénétique y témoigne d’une réception enthousiaste, voire universelle ! Décidément, la Colline du Charmoy est vraiment de ces lieux où souffle l’esprit. Où souffle l’esprit impulsé par le génie d’un brillant chroniqueur (nos lecteurs/trices comprendront que nous exceptons notre modeste contribution de cette appréciation laudative), et où, sur le parking « flambant neuf », un concert de pots d’échappement soufflera bientôt le bon air ! COP 21 oblige !

CHARMOY LAVE PLUS BLANC QU’UN DIESEL ALLEMAND ! - du 28 SEPTEMBRE 2015

Sur le parking « flambant neuf », un concert de pots d’échappement soufflera bientôt le bon air ! Et notre bonne ville aura bientôt sa nouvelle petite fleur. Après les photos du parking et des ronds points, ça fera un nouvel article de fond pour notre correspondant local !

https://www.youtube.com/watch?v=uX10rJLavUM

Et le nouvellisme de l’enrobé alors ? Et le « tas de gravier imbibé de goudron auquel [on] pourrait attribuer le statut de sculpture » ?

Pas d’affolement, Claudi a pensé à tout. Il prépare une performance en compagnie de quelques goudronneurs sympas tout heureux d’entrer de plain-pied dans le monde de l’art après un bon casse-croûte !

Le Professeur Plume et le Docteur Goudron, deux sommités reconnues, décorées, décoratives et décoratrices, appartenant au monde artistique et scientifique, ainsi qu’à la sphère médiatique, se sont attelés, avec l’aide d’un photographe réputé, au projet de rédaction d’une brochure luxueuse illustrant la performance. Cette brochure sera bientôt mise en souscription. En attendant, Claudi vous donne un petit aperçu de ce que pourrait donner la performance.

Performance pour le nouvellisme de l'enrobé au charmoy

Performance pour le nouvellisme de l'enrobé au charmoy

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 30 Novembre 2015 (J+2539 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Salons et cimaises

Retour à l'accueil