« LE CENTRE VILLE C’EST ICI ! » - du 27 FÉVRIER 2016 (J+2628 après le vote négatif fondateur)

Demandez à l’Auxonnais(e) moyen(ne), s’il/elle connaît « les affiches de la Haute-Saône », il/elle vous répondra sans doute : « Ah oui ! Les fameux « OUI à la zone du Charmoy » imprimés à LURE aux frais de qui-vous-savez, et collés par les gentils encolleurs de l’AAC ! ».

Nous poussons l’optimisme – en ces temps d’amnésie et de stupeur – jusqu’à supposer que la marée jaune-fluo de juin 2010 pour une démocratie participatatatative du consommateur a laissé quelques souvenirs. Nous gageons même que ce mémorable épisode démocratico-publicitaire en jaune-fluo, méritera un jour d’être versé dans les annales auxonnaises au chapitre « Ère Langlois » ! Et ce, comme l’écrivait le célèbre et désormais indépassable (au compteur) rédacteur du Bloc Note Intellectuel Auxonnais : « Afin que les générations du futur puissent découvrir celles et ceux qui ont donné leur temps et un morceau de leur vie pour qu’Auxonne se maintienne et se développe sur le plan économique et culturel ! »

Si vous allez maintenant à Vesoul ou à Pusey, pardon à Vesoul-Pusey ou à Pusey-Vesoul, car, nous le verrons bientôt, il semblerait bien que là-bas, comme dans « La Java bleue », « deux cœurs se confondent », ou du moins que dans le cœur de certains ils se confondent. Si vous allez maintenant à Vesoul ou à Pusey, disais-je, on vous dira que « Les Affiches de la Haute-Saône » ne sont pas sur les murs – ça c’est bon pour les Ouiouistes auxonnais acharnés – mais dans les kiosques. Les Affiches de la Haute-Saône sont en effet, pour les Haut-Saônois, un journal hebdomadaire imprimé à LURE, comme nos affiches à nous, mais depuis 1835 !

Les Affiches de la Haute-Saône publiaient donc récemment un article concernant la zone commerciale Oasis 3 de Pusey. « Le centre ville c’est ici », qui fait notre titre d’aujourd’hui, constitue d’ailleurs l’un des sous-titres de cet article, comme pourrons le vérifier sur pièce nos fidèles lecteurs/trices

De quel centre-ville parle « Salan Soltani, le Président des Commerçants, industriels et artisans du Pays de Vesoul (CIAPV) » quand il « tonne » depuis « son magasin dans la galerie Leclerc [de Pusey] » : « Le centre ville c’est ici » !

Probablement pas, sans doute, du centre-ville de Pusey, bourgade d’à peine deux mille âmes ! On comprend sans peine qu’il s’agit du centre-ville de Vesoul en voie d’être éclipsé voire supplanté commercialement par les équipements commerciaux présents et à venir, implantés ou projetés sur le territoire puséen !

On imagine sans peine, d’ici quelques années, la même affirmation « tonnante » proférée depuis la galerie Leclerc du Charmoy, gentille filleule de celle de Pusey ! Un bon motif de cauchemar pour les commerçants de « la rue Emile Gruet [qui] persiste à présenter l'allégresse du passé » selon la formule du célèbre rédacteur du Notin. « Rue Emile Gruet [qui] persiste », oui, mais pour combien de temps ?

Car les faits sont têtus ! Le centre-ville risque bien de foutre le camp, et il y a parfois de quoi s’arracher les cheveux !

FIGARO CI, FIGARO LÀ ! - du 08 FÉVRIER 2016

Et pourtant, rappelez-vous comme Monsieur le Maire s’était montré rassurant : « Il y a quand même des commerçants qui attendent l’implantation de Leclerc. La priorité sera donnée aux extensions, il n’est pas question de quitter le centre ville pour s’installer dans la galerie marchande » (Le Bien Public du 13 septembre 2013, sous le titre « Permis attend validation »). Les promesses des politiques n’engagent que ceux qui y croient !

PETITE ARITHMÉTIQUE DU CHARMOY - du 08 DÉCEMBRE 2014

Le nouveau centre ville du nouvellisme

Le nouveau centre ville du nouvellisme

C.S. Rédacteur de Chantecler,

Auxonne, le 27 février 2016 (J+2628 après le vote négatif fondateur)

Publié dans Revue de presse

Retour à l'accueil